Spotlight on Geopolitics

Lors de la dispute actuelle qui oppose la France – la patrie de droits de l’homme – à la Commission Européenne, la meilleure prise de position demeure toujours celle de François Mitterrand en 1982 :

« Le combat pour les droits de l’homme est aujourd’hui un combat pour que nul ne soit exclu de leur bénéfice, ni le travailleur du tiers monde immigré dans un pays plus développé, ni le membre du quart monde où l’on est pauvre et illettré de génération en génération, ni le nomade qui tient à conserver la tradition du voyage, ni l’ancien délinquant qui cherche à se réinsérer, ni le handicapé, ni le personnes âgées trop souvent délaissées » ( François Mitterrand devant le Conseil de l’Europe, 1982, dans André Gueslin, « Les Gens de Rien », Paris, Fayard, 2004, p. 177)

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on Google+0Share on LinkedIn0
Author :
Print